qui sommes-nous ?

l’association ADDA

L’association ADDA

L’association pour la diffusion des « Dialogues avec l’Ange » (ADDA) souhaite faire connaître l’enseignement des Dialogues si pertinent aujourd’hui pour notre monde en transition. Elle souhaite offrir une source d’approfondissement de ce message de Lumière à tous ceux qui souhaitent en rayonner et le faire rayonner.

Son objet

L’association ADDA a pour objet dans ses statuts « de favoriser la diffusion de l’enseignement des Dialogues avec l’Ange dont le contenu est rigoureusement délimité par les ouvrages suivants :

le livre « Dialogues avec l’Ange », un document recueilli par Gitta MALLASZ, publié en français à Paris par les éditions Aubier (1ère édition en 1976 ; 2ème édition dite « édition intégrale » en 1990),

les quatre livres « explicatifs » [1] dont Gitta Mallasz est l’auteur :

« Les Dialogues tels que je les ai vécus », Gitta MALLASZ, Paris, Aubier, 1984,

« Les Dialogues ou l’enfant né sans parents », Gitta MALLASZ, Paris, Aubier, 1986,

« Les Dialogues ou le saut dans l’inconnu », Gitta MALLASZ, Paris, Aubier, 1989,

« Petits Dialogues d’hier et d’aujourd’hui », Gitta MALLASZ, Paris, Aubier, 1991.

Elle pourra « prendre toutes dispositions utiles pour faire connaître le contenu de cet enseignement dans différents pays, dont la Hongrie. »

[1] Paradoxalement Gitta Mallasz avait ainsi nommés ces livres qui sont pour elle un témoignage et non pas des explications.

Pour plus d’information sur l’association, vous pouvez consulter les statuts.

Témoignages des membres

L’association ADDA est ouverte à toutes les personnes qui se nourrissent des enseignements des « Dialogues » et souhaitent soutenir sa diffusion.

Membres d’honneurs

L’association souhaite honorer les personnes qui ont particulièrement contribué à la diffusion du message des Dialogues.

Annick de Souzenelle

Jeanne Gruson

Juliette Binoche

Patrice Van Eersel

Roger Grozelier

Tatiana Plioutch

Nous tenons également à rendre hommage à ceux qui ont œuvré à transmettre les dialogues et qui nous ont quitté :

Dominique Raoul-Duval († 2020)

Hai Ja Bang († 2022)

Michel Butaud (†)

Michel Cazenave (†)

Membres du Conseil d’Administration

Bureau

Alain K’Jan – Trésorier

…– Responsable Communication

Autres membres du CA

Anne Abita

Jean-Marc Le Cacheur

Laetizia Fourcade

Marie-Thérèse Le Martelot

Marjolaine Bonnant

Nos actions

Organiser des rencontres, séminaires, ateliers, conférences, stages et créer des outils pour faire connaître et approfondir cet enseignement spirituel, et pour aider les participants à le vivre au quotidien.

Depuis 2005, des Ateliers-Rencontres de lecture partagée animés par Marguerite Kardos autour des Dialogues avec l’Ange se déroulent chaque mois, en soirée, au Forum 104, rue de Vaugirard à Paris.

Depuis 2020, des lectures partagées sont aussi animées mensuellement par Marguerite Kardos en visio-conférence permettant de toucher un plus grand nombre de personnes aux quatre coins de la France et du monde, en co-organisation avec l’association À Ciel Ouvert Paris, en direct sur À Ciel Ouvert TV.

Le « Verbatim » est un court extrait des Dialogues avec l’Ange envoyé chaque jour par courriel aux personnes qui en font la demande.

Dans la mouvance du Verbatim envoyé quotidiennement, des groupes informels régionaux d’échanges autour des Dialogues avec l’Ange se forment. Ils créent leurs propres règles de fonctionnement, avec des temps de lecture, d’échanges et de méditation. Ils se déroulent dans le recueillement et sont aussi peu directifs que possible. Mais ils doivent respecter scrupuleusement le « Testament » de Gitta Mallasz tel qu’il figure à la fin de son dernier livre Petits Dialogues d’hier et d’aujourd’hui.

Le site internet de ADDA :

  • informe sur les ateliers, stages, conférences, évènements à venir,
  • propose l’accès à des documents historiques, à des témoignages, des articles, des vidéos,
  • met à disposition un outil « Dialogues – extraits classés par thèmes » [1] pour aider le lecteur à mieux s’imprégner de toutes les facettes de cet enseignement de Lumière.
  • permet de s’abonner au Verbatim et de soutenir les actions de ADDA
  • actualise les possibilités de mise en lien avec les groupes informels régionaux

[1] grâce à l’aimable autorisation des Éditions Flammarion.

Apporter un soutien moral, matériel et financier pour traduire, éditer et promouvoir le livre des Dialogues avec l’Ange et les quatre livres de Gitta Mallasz dans d’autres langues que celles déjà éditées.
2020-2021

prémices pour initier une traduction des Dialogues avec l’Ange en arabe

2019

La parution avec le soutien de ADDA de la traduction en hongrois des Dialogues tels que je les ai vécus.

2018

La contribution aux coûts d’édition de Message de lumière dans la collection « Bibliothèque de l’âme », une traduction par Bang Hai Ja et Alexandre Guillemoz de Dialogues avec l’Ange en coréen. C’est la 21e langue dans laquelle le livre est traduit depuis sa première parution en 1976.

2014

La Parution de Morgen traduit en coréen par Bang Hai Ja et Alexandre Guillemoz

2006

Le soutien de la promotion des traductions de Dialogues avec l’Ange en Russe et ukrainien par Tatiana et Leonid Pliouchtch.

2005

Marguerite Kardos – avec le soutien de ADDA – publie Az Angyal Vàlaszol une édition hongroise intégrale des Dialogues avec l’Ange, conforme à l’édition française de 1990 que Gitta Mallasz avait elle-même supervisée.

Soutenir la diffusion des dialogues avec l’ange et l’avènement du nouveau

En incarnant ce message vivifiant

En vous engageant dans l’association

En soutenant nos actions financièrement

Nous contacter

Pour toute question ou demande d’informations, vous pouvez contacter le Secrétariat de ADDA :

Ce numéro vous permet :

  • de connaître les dates des prochains ateliers, conférences ou évènements,
  • de joindre une personne de l’association ou de laisser un message vocal.

J’étais encore enfant, lorsque j’ai senti les yeux bleus de Gitta embraser mon âme, dans notre appartement à Budapest. Mais c’est seulement en 1965 à Paris qu’elle m’a offert le manuscrit hongrois de son expérience fondatrice, reçu en 1943-44. Dans ma petite mansarde, avec une soif inextinguible j’ai répété inlassablement, à voix haute, la parole de feu des Anges. L’ange m’appelait au plus intime :

« Me connais-tu ? » (G1) « Quel est ton désir le plus ardent ? » (L.21) Ou : « Il y a un miroir merveilleux en toi… c’est LUI qu’il reflète, mais seulement s’il y a silence. » (17G)

Constante remise en question, afflue de forces renouvelantes, éveil des potentialités dormantes, convocation à oser prendre l’envol vers l’individualité libre et créative… L’ange invite nos aptitudes ignorées à se déplier. Il nous inspire comment solliciter des forces du futur pour faire naître l’Homme Nouveau.« Il n’y a pas de mal, il n’y a que la tâche qui n’est pas reconnue. Son non-accomplissement te détruit. C’est en cela que le mal est le berceau de la Joie » (29G) Mais quelle est ma Tâche ?

Devant une mise à feu de mon être qui me calcinait, Gitta m’a proposé de rejoindre son petit groupe de traducteurs de Dialogues avec l’ange. Pendant plus de dix ans, avec ferveur et exigence elle décortiquait et pesait chaque mot, pour en rendre le sens en français le plus fidèlement

possible, et à notre grande joie une première édition a vu le jour en 1976. Suivie depuis de nombreuses traductions et d’éditions, désormais en 22 langues, qui comme une trainée de feu oriente et nourrit les chercheurs de Vérité.

Pour répondre aux demandes qui affluaient de toute part afin de creuser le sens profond et incarner dans notre vie quotidienne l’enseignement des Anges, des conférences et stages, des rencontres et forums se succédaient. Et c’est en 2005, lors de l’édition hongroise des Dialogues, sur l’initiative des amies proches de Gitta, Dominique Raoul-Duval, Françoise Maupin, Roger Grozelier et moi-même, que

l’association ADDA est née. « Qu’y a-t-il de plus doux que de LE servir ? (26L)

Bénis soient ceux qui œuvrent au service des anges !

Quelle joie de constater qu’à notre époque de transition, l’enseignement des anges devient une nourriture indispensable pour de plus en plus d’âmes à travers le monde ! « Il y aura Délivrance, lorsque l’Unique Lumière aura percé les ténèbres les plus profondes. Nous tous y travaillons. Avec joie et gratitude. Gratitude. »

(14G)

Témoignage de Josiane Poivre

Depuis plus de 10 ans, je participe à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’humanité au sein d’une organisation internationale.

En quête de sens, je me suis investie dans la voie du Kyudo, le tir à l’arc. Cette pratique prend toute sa dimension dans ma vie quotidienne : « à travers chaque tir, tenter de trouver la justesse en soi, chercher à s’unir avec l’absolu ».

C’est cette même soif qui me poussera à me former au Shiatsu et au Reiki : « permettre à chacun de trouver la force de se rencontrer, pour transformer ses souffrances en éclats de lumières, ses drames en possibilités ».

J’ai rencontré les Dialogues avec l’Ange dans les années 90 mais ce n’est que 20 ans plus tard que j’ai commencé à en saisir toute la quintessence.

Depuis j’ai à cœur de faire connaître et de participer à la diffusion des Dialogues : « un livre exigeant et dense, un enseignement de vie, des mots de feu qui nous poussent à aller vers cette fine pointe de nous-même, vers le Tout Autre, dans cette profondeur indicible de l’âme ». 

« La seconde moitié de la tâche: Vivez par LUI » (E.42)

Témoignage de Bernard Pélissonnier

De formation scientifique, ingénieur puis directeur d’établissement au service de personnes handicapées, je me suis toujours questionné sur le lien entre physique et spiritualité et sur le sens de la vie.

J’ai été touché dès les années 90 par le message de Dialogues avec l’Ange qui nous révèle la grandeur de l’Homme et de sa tâche comme pont – lieu de transmutation – entre le monde créateur, invisible, spirituel et le monde créé, visible matériel de notre quotidien.

« Chaque instant est sacré (29G)

Avant d’agir, sanctifie l’instant (21G)

Si tu te transformes, la matière – elle aussi – est obligée de se transformer (29L)

Le corps n’est rien d’autre qu’amour devenu matière (E88) »

Quand j’accueille ces paroles inspirantes, ma vie retrouve une grande saveur.

Aujourd’hui retraité, je suis heureux – comme secrétaire de ADDA – d’être au service de la diffusion de ce message tellement d’actualité pour faire advenir le Nouveau dans notre monde en transition.

Témoignage de Nicole Autin

Les dialogues sont entrés dans ma vie à petits pas.

Psychomotricienne – psychothérapeute, mon expérience m’amenait intuitivement à la reconnaissance du germe divin en Soi, seul vrai moteur de Verticalisation de l’être . 

« écoutez, vous êtes Temple » (G24)

Sans éducation religieuse, dans une époque où les Kiosques affichaient « Dieu est mort » comme un triomphe,

Je dois à mon thérapeute l’ouverture.

« chacun de vos pas à travers le vide devient une île fleurie où les autres peuvent poser le pied » (L13)

Ouverture à nourrir… dans les années 80, lire seule les Dialogues fut un effroi ! épée de feu à apprivoiser par maints détours…

Gratitude à Annick de Souzenelle, Michel Cazenave, Claude Mettra et France Culture qui accueillit Marguerite Kardos :

Sans image, passait un feu de joie ! et l’indication de ses Ateliers mensuels de lecture des Dialogues

Rendez vous vivifiants où j’ai la joie d’accueillir et tenir la « librairie », petit soutien à l’infatigable Marguerite et à ADDA qui ensemence en tant de langues.

« la vraie louange construit<br>tu verras des miracles » (L25)

Témoignage de Franoise Maupin

Ancienne journaliste, j’ai connu Gitta et les « Dialogues » en 1967 et les Dialogues m’ont accompagnés toute ma vie.

J’ai collaboré à l’écriture des « Dialogues tels que je les ai vécus » et traduit « Le dernier convoi » d’Eva Danos, récit bouleversant de la mort d’Hanna et de Lili (Albin Michel).

J’ai été secrétaire d’ADDA et écrit de nombreux textes concernant les « Dialogues… » pour Wikipedia, le site « ad-dialogueange.org « et www.dialogue-ange.fr.

Extraits des Dialogues préférés :

« le mal est le bien en transformation »,

« le sourire est la prière de chaque petite cellule »,

« la joie est l’air du monde nouveau », et beaucoup d’autres…