04 Avr 2019

Le Feu de l’Esprit, et qu’en est-il de l’Âme ?

Le 19 février 2019, Adda organisait à l’Institut hongrois de Paris une conférence-lecture-débat intitulée : Le Feu de l’Esprit, et qu’en est-il de l’Âme ? à la lumière de l’Orthodoxie et de Dialogues avec l’Ange. Marguerite Kardos, présidente de l’association, avait invité l’Archevêque Germain, de l’Eglise Catholique Orthodoxe de France et Juliette Binoche, qui a souvent témoigné publiquement de l’importance que revêt pour elle ce texte, devenu son « livre de chevet ».

Extraits de la conférence (25′) – Réalisation : SEVEN ANGEL FILMS

Pourquoi Dialogues avec l’Ange est d’une actualité brûlante à notre époque ? Parce que nous vivons une époque de transition.

« Ce que tu sens maintenant, c’est la transition. (…)
Toute transition est épreuve. (…)
SI TU TE TRANSFORMES –,
LA MATIÈRE – ELLE AUSSI –
EST OBLIGÉE DE SE TRANSFORMER. » (E30L, p. 185-186)

Mgr Germain explique que dans la tradition orthodoxe, selon Saint Denys l’Aéropagite, les anges s’organisent en neuf cercles (anges, archanges, principautés, puissances, vertus, dominations, trônes, chérubins, séraphins) ce qui correspond à la structuration de l’être humain.

En effet, le corps de l’homme est triple : corps physique, corps sensible et le corps mental ; son âme possède trois niveaux, elle est le réceptacle des dons, elle peut avoir un caractère viril qui nous permet de découvrir et exprimer nos dons, et elle nous conduit vers la transcendance ; et son esprit a trois caractères : le noûs (le silence), le logo et le pneuma.

Que dit l’Ange de l’âme ?:

« L’ÂME EST LE VIN, ELLE PORTE L’IVRESSE (E18L, p. 106)

« G. Qu’est-ce que l’âme ? Qu’est-ce que l’esprit ?
– L’esprit est – Créateur,
L’âme – intermédiaire,
Le corps – matière ». (E21G, p. 125)

Dans l’orthodoxie, « l’homme est esprit et matière ; il est la synthèse des deux. Cela fait de l’homme la créature la plus dynamique de la Création. Le but est de faire le lien. »

« Le but est : faire le lien.
Sans lien, rien ne vit. (…)
L’esprit pétrit la matière.
La matière appelle l’esprit. (…)
SOMBRER DANS LA MATIÈRE –
C’EST LA MORT.
S’ÉLANCER DANS L’ESPRIT –
C’EST DU PASSÉ
MAIS MAINTENANT LA VOÛTE SE FORME, LE LIEN. » (E64, p. 310)

La question de Gitta Mallasz surgit : « Comment pourrais-je toujours entendre ta voix ? ».
Que faire donc du libre arbitre que l’homme a reçu ?

Si l’homme ne dépend pas de LUI seul, il n’est pas libre.

« L. Parle-moi de l’interdépendance du corps, de l’âme, de l’esprit.
-S’ils s’élèvent vers LUI, il y a interdépendance.
Sinon, tout s’écroule,
tout devient poussière et cendre, même l’esprit,
s’ils ne s’élèvent pas vers LUI. (…)
SI TU DÉPENDS DU CORPS –
TU N’ES QUE CORPS.
SI TU DÉPENDS DE L’ÂME –
TU N’ES QUE CORPS ANIMÉ
SI TU DÉPENDS DE L’ESPRIT –
TU N’ES QU’HOMME.
SI TU DÉPENDS DE LUI –
TU ES TOUT.
Ne dépends que de LUI,
Alors corps et âme, esprit et LUI seront UNIS !
À sa dépendance tu peux reconnaître chacun.
Enseigne la vraie dépendance, la seule liberté,
car tout le reste est esclavage ! (…)
Tout dépend de quelque chose, sauf l’homme.
L’HOMME DÉPEND DE LUI. » (E33L, p. 204-205)

« G. Quelle est la vraie liberté ?
– SERVIR ! Si tu sers, tu es UN avec LUI. » (E18G, p. 103)

Servir l’Esprit ou se disperser dans ses « dépendances » ?

Monseigneur Germain évoque le rôle de l’Esprit Saint dans la mise en mouvement de l’homme vers Dieu. C’est Lui qui conduit l’homme vers la Sagesse, celle dont la Bible dit dans les Proverbes :
« J’étais à ses côtés comme un maître d’œuvre, je faisais ses délices, jour après jour, m’ébattant tout le temps en sa présence, m’ébattant sur la surface de la terre et trouvant mes délices parmi les enfants des hommes » (Pr 8)

Et comment se placer à l’écoute de l’Esprit Saint ?

En entrant en intimité avec Lui dans son cœur.
L’Ange évoque le cœur comme :

« Le sanctuaire des sanctuaires. Le lieu où IL habite.
Le lieu de la Grâce, le Calice » (E24G, p. 141)

Marguerite Kardos demande à Monseigneur Germain d’évoquer la théologie du cœur chez les orthodoxes.
« Dieu souhaite que l’homme lui donne un refuge en lui, ce temple en l’homme, c’est le cœur. L’Esprit Saint se faufile dans notre cœur qui est le centre de l’être. C’est le lieu de l’intimité de l’homme avec Dieu et de Dieu avec l’homme. C’est la chambre secrète à laquelle l’homme accède soit par la liturgie, soit par le face à face direct, soit par les deux. »

« DANS LA PROFONDEUR DU CŒUR
L’AUBE POINT LENTEMENT.
DEDANS, NOUS LA VOYONS DÉJÀ,
DEHORS, VOUS NE VOYEZ QUE
LA SOUFFRANCE DE LA TERRE.
IL N’Y A QU’UNE SOUFFRANCE :
« ÊTRE AU-DEHORS. » (E53, p. 277)

C’est dans le cœur que s’unissent corps, âme et esprit, l’Homme est le lien entre le Monde Créé et le Monde Créateur, par la Co-naissance.

« À LA PLACE DE LA LUMIÈRE SANS CORPS
ET DU CORPS SANS LUMIÈRE,
LE NOUVEAU, LES DEUX AMANTS UNIS.
LE VERBE DEVIENT CHAIR,
ET LA MATIÈRE DEVIENT LUMIÈRE. » (E83, p. 363)

« Le battement du cœur de l’Univers
est un avec le battement de ton cœur. » (E24 L, p. 144)

« LE CŒUR DIVIN BAT DANS LE CORPS DE L’HOMME.
Le Cœur divin est Feu, Lumière ». (E78, p. 347)

« Le Cœur-Lumière embrasse tout, rayonne partout,
IL AGIT. » (E62, p. 301)

« G. Comment pourrais-je entendre toujours la voix de mon cœur, sans que ma tête s’en mêle ? » Par le silence.

« Le Seigneur est le Silence.
Au sein du Silence reposait le Son.
Il est devenu corps. Il est né.
L’Amour est la première projection.
LE CORPS N’EST RIEN D’AUTRE
QU’AMOUR DEVENU MATIÈRE.
C’est LUI qui œuvre. »  (E88, p. 380)

Pour conclure, Marguerite Kardos dit en hongrois le passage suivant, puis Juliette Binoche le lit :

« Si vous élevez votre cœur très haut,
alors la Lumière peut venir. 

Brûlez !
Vivez ! Remplissez-vous de Lumière !
Levez-vous ! Éveillez-vous !
Votre Lumière est nécessaire.
Votre être brûle.  » (E87, p. 378)

Quatre des nombreux témoignages que nous avons reçus témoignent de la qualité de cette rencontre dont nous avons tenté de restituer l’intensité :

« Mardi dernier fut une soirée de très haute intensité et merveilleuse. Ce fut fluide et lumineux. A plusieurs reprises j’ai détourné mon regard pour observer l’assistance et ai été saisi par le grand silence des participants, cette atmosphère de profond recueillement. Les anges étaient là et œuvraient à n’en pas douter. Merci pour la plénitude et la beauté de cette soirée. »

« Durant toute la soirée, je ne pouvais pas retenir mes larmes de joie et de gratitude, qui coulaient toutes seules pendant la lecture des Dialogues, par la voix inspirée de Juliette B. J’ai senti l’Ange pénétrer dans mes cellules, ça m’a transformée, accouchée, transfigurée. J’étais ensemencée. J’ai reçu comme une nouvelle naissance. »

« J’ai compris ce soir quelque chose pour moi fondamental : ce livre questionne notre résistance à Cela dont il est le messager. J’ai entendu ce soir que cette résistance était tombée, que j’étais devenu à mon tour messager. Merveille. Vous  avez été tous les trois habités. Juliette B. malgré sa bronchite était si profondément inspirée, et ce saint homme à vos côtés était Lumière. »

« J’étais touché ce soir par la complicité et l’harmonie entre vous trois, par l’intensité de recueillement de toute la salle, par Juliette B. dans une présence vibrante. J’étais charmé par la liberté et l’humour, la convivialité et l’esprit espiègle de l’archevêque Germain. Ses propos m’ont rassuré et réconcilié avec l’église. »

MC

Catégorie L'enseignement | Marqué avec | Commentaires fermés sur Le Feu de l’Esprit, et qu’en est-il de l’Âme ?
25 Fév 2019

Comment fonctionne le groupe facebook Dialogues avec l’Ange ? Echanges sur la souffrance

Chaque jour sur le mur du groupe facebook de 1000 personnes (dont 595 membres actifs) dédié aux Dialogues avec l’Ange est posté un extrait du livre, le même que celui du Verbatim envoyé également à plus de 1000 personnes.
 Ces extraits peuvent être l’occasion d’échanges, mais rien n’est obligatoire. Heureusement ! 
Une dizaine de personnes les commente régulièrement et leurs commentaires sont très consultés (en janvier, entre 230 et 354 personnes ont lu les publications du jour).

Les échanges sont généralement profonds, respectueux. Mais de temps en temps, on voit arriver un savant, qui semble avoir besoin de faire étalage de sa science et commet de longues dissertations, mettant en relation tel ou tel passage des Dialogues avec la Bible (la plupart du temps) ou alors, cite des phrases de sagesse, telles qu’on en trouve à la pelle dans les forums consacrés à la spiritualité, du style « tout est illusion » ou bien « tout est parfait ». D’autres encore ont le projet précis de rallier du monde à leur propre manière d’envisager les réunions autour des Dialogues avec l’Ange. D’autres, enfin, arrivent en hurlant très vite au diable dès que certains mots sont prononcés, tels que « karma », persuadées qu’elles sont d’avoir à défendre la tradition chrétienne. À tous ceux-ci, nous rappelons que nous sommes là pour partager la manière dont chaque phrase des Dialogues éclaire notre vie. Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Commentaires fermés sur Comment fonctionne le groupe facebook Dialogues avec l’Ange ? Echanges sur la souffrance
05 Déc 2018

Parution de Dialogues avec l’ange en Corée

빛의 메시지
(Message de lumière)

Il y a désormais une édition coréenne de Dialogues avec l’ange. Elle est sortie au mois de juin 2018 dans la collection ‘Bibliothèque de l’âme’ d’un grand éditeur coréen. C’est la 21e langue dans laquelle le livre est traduit depuis sa première parution en 1976, en français.

La traduction est l’œuvre de Bang Hai Ja, artiste peintre coréenne reconnue qui vit en France, et de son mari Alexandre Guillemoz. Ensemble, ils avaient déjà publié en 2014 une traduction coréenne de Morgen – Aube, messages de l’ange Morgen transmis par Hanna Dallos en allemand de décembre 1943 à février 1944.

Traduire Dialogues avec l’ange aura été une œuvre de longue haleine, qu’ils ont mis dix ans à concrétiser. Huit versions se sont succédées, entrecoupées de relectures par des amis vivant en Corée, car la langue coréenne a beaucoup évolué depuis qu’Hai Ja est arrivée en France en 1961. Lire la suite

Catégorie Traductions | Commentaires fermés sur Parution de Dialogues avec l’ange en Corée
21 Sep 2018

Les « Dialogues avec l’ange » conviés au monastère orthodoxe de Saint-Michel-du-Var pour une rencontre « Christianisme et Ecologie »

A l’occasion de la fête de l’Archange Michaël, le monastère orthodoxe de Saint-Michel-du-Var organise une rencontre « Christianisme et Ecologie » les 29 et 30 septembre 2018. Alors que le monastère est pressenti pour devenir un écosite sacré, il propose un profond travail de transformation intérieure pour préparer la conversion écologique.

Juliette Binoche a accepté de participer à ce week-end au cours duquel elle fera la lecture de l’entretien 76 du 29 septembre 1944 (fête de l’Archange Michaël) et animera une rencontre autour des Dialogues avec l’ange avec Marguerite Kardos.

Juliette Binoche a récemment lancé un appel dans Le Monde avec l’astrophysicien Aurélien Barrau et 200 autres personnalités pour une action politique « ferme et immédiate » face au changement climatique.

Programme et inscription

Lire aussi :

Catégorie Evènements | Commentaires fermés sur Les « Dialogues avec l’ange » conviés au monastère orthodoxe de Saint-Michel-du-Var pour une rencontre « Christianisme et Ecologie »
09 Sep 2018

Reprise des lectures partagées des Dialogues avec l’ange : jeudi 20 septembre à 19h15

Depuis plusieurs années, Adda organise à Paris des rencontres mensuelles animées par Marguerite Kardos pour faire connaître ou approfondir l’enseignement spirituel des Dialogues avec l’ange et aider les participants à le vivre au quotidien.

Reprise le jeudi 20 septembre 2018 à 19h45 19h15, puis une fois par mois, le jeudi de 19h15 à 22h. Forum 104, 104 rue de Vaugirard, 75006 Paris (salle Nymphéas).

Attention, horaire et salle modifiés !

Calendrier

Catégorie Evènements | Commentaires fermés sur Reprise des lectures partagées des Dialogues avec l’ange : jeudi 20 septembre à 19h15
29 Août 2018

Michel Cazenave et Gitta Mallasz, une rencontre clé

Nous sommes bouleversés d’apprendre la naissance au Ciel de Michel Cazenave.

C’est avec une profonde gratitude et tendresse que nous le remercions pour son œuvre toute entière tournée vers la spiritualité,  et pour sa ferveur envers les Dialogues avec l’Ange.

Gitta Mallasz et Michel Cazenave en 1992

Michel Cazenave, passeur des réalités profondes

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, philosophe brillant, psychanalyste (d’obédience jungienne : une hérésie en France), poète, écrivain féru de mathématiques et de physique quantique, et surtout mystique, Michel Cazenave a été un grand producteur de programmes radiophoniques et télévisuels : à France-Culture tout d’abord, où après un carrière politique chez les gaullistes de gauche, il entra en 1977 comme conseiller du directeur auprès d’Yves Jaigu. Il y créera  notamment Les vivants et les Dieux (1997- 2009).  A la télévision aussi, notamment sur France 3, où il participera largement à la série Océaniques (1987-1992). C’est ainsi que pendant plus de trente ans et pour plusieurs générations, outre toutes ses activités, Michel Cazenave sera la référence en matière  d’émissions consacrées à la spiritualité.

Il ne douta jamais de l’authenticité des Dialogues avec l’ange et dès qu’il la rencontra, fut conquis par la joie de vivre et la vivacité intellectuelle de Gitta Mallasz, le « scribe » de cette formidable aventure spirituelle. Lire la suite

Catégorie Evènements, Gitta Mallasz | Commentaires fermés sur Michel Cazenave et Gitta Mallasz, une rencontre clé
17 Juin 2018

Il n’y a pas d’« instant sacré »

Les étagères de ceux et celles que taraude la question du sens de l’existence sont remplies la plupart du temps de livres de spiritualité. Rares, en effet, à notre époque, ceux et celles, qui ont suivi un chemin droit et l’ont creusé sans jeter un regard sur les enseignements des autres traditions.
Les lecteurs des Dialogues avec l’Ange, dont je suis, n’échappent probablement pas à la règle et ont accumulé des dizaines, voire des centaines de livres de sagesse. Ce n’est pas qu’il soit bien ou mal d’accumuler des livres de sagesse ; c’est sans doute mieux que d’entasser des livres de guerre, ou de pornographie !

L’ange parle des livres et dit :

Il y a beaucoup de curieux,
mais il y a eu des émerveillés.
Eux aussi, ils étaient des envoyés.
Cherche-les ! Ils t’enseigneront.
L. Les livres ou les hommes ?
– C’est la même chose.
Fais bien attention que ce soient des émerveillés.
A celui qui cherche, le maître est donné. (E12L, p. 66)

Si les livres sont susceptibles d’enseigner, et de devenir nos maîtres, alors, mettons-nous à leur écoute. Si nous lisons Dialogues avec l’Ange avec notre tête seule, cela n’aura pas plus d’effet sur nos vies, sur le monde, que n’importe lequel des livres lus de la même manière. Ne nous racontons pas d’histoires ! Si nous nous contentons de nous laisser bercer par les images, la prosodie, si nous nous contentons de le citer, nous ne nous transformerons JA-MAIS. Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Marqué avec | Commentaires fermés sur Il n’y a pas d’« instant sacré »
18 Mai 2018

Tu n’es pas cellule, tu es œil. Sers !

Un lecteur des Dialogues avec l’ange partage sa méditation sur un message en allemand de l’ange Morgen destiné à un proche de Gitta Mallasz qui s’était enrôlé dans les SS, mais qui s’adresse à nous tous, humains.

La cellule au fond de l’œil
ne voit pas clair.
Aveuglément elle sert.
Toi, tu n’es pas cellule,
tu es œil.
Sers !
Sois source
de la nouvelle onde
dans l’Univers.
Les yeux des animaux
boivent.
Tu n’es ni animal,
ni ornemental,
homme,
tu DÉLIVRES !
Tu peux vaincre la nuit.
L’onde porte le rayon dans la vallée
où les aveugles se  tordent de douleur.
Tes yeux rayonnent :
La douleur cesse.
La nuit s’effondre.
QUE LA LUMIÈRE SOIT !

Morgen – Aube, p. 23, Daimon (*)

Que me dit ce texte que je ne me lasse pas de me réciter ? Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Commentaires fermés sur Tu n’es pas cellule, tu es œil. Sers !
30 Mai 2017

Vera Székely, une artiste révélée à elle-même par Hanna Dallos et les « Dialogues avec l’ange »

« Plus j’avance dans la rédaction de mes rencontres avec l’œuvre de Vera, plus j’ai le sentiment que l’ange ne s’est jamais vraiment éloigné d’elle. »
Daniel Léger, Vera Székely Traces, Bernard Chauveau Edition, 2016, 176 pages

traces_vera-szekelyDaniel Léger et sa femme sont amateurs d’art. Un jour, dans une vente, ils ont le coup de foudre pour une table en céramique dont ils ne découvriront que plus tard la signature : Vera Székely. Leur achat, qui les intrigue et les comble à la fois, sera le début d’une histoire marquée par la rencontre avec cette artiste dont ils ne savaient rien. La rencontre sera unique, car Vera meurt trois ans plus tard, mais leur vie en sera comme aimantée. Ce livre est le journal d’une enquête, à la recherche des traces, à la fois éphémères et profondes, laissées par l’artiste et d’une quête de la source mystérieuse qui l’inspirait.

La source semble pouvoir être localisée en Hongrie, à Budapest. Vera et son mari, le sculpteur Pierre Székely, y ont tous deux été, très jeunes, élèves de Hanna Dallos dans les années 30 et jusqu’en 1944. Lire la suite

Catégorie Témoignages | Commentaires fermés sur Vera Székely, une artiste révélée à elle-même par Hanna Dallos et les « Dialogues avec l’ange »
24 Mai 2017

Il y a cinq ans, Gitta Mallasz reconnue «Juste parmi les nations»

Le 13 mai 2012,  dans le beau couvent des Bernardins à Paris, au cours d’une émouvante cérémonie, était décernée, à titre posthume, à Gitta Mallasz, la médaille de Juste parmi les Nations pour avoir sauvé, en décembre 1944, une centaine de femmes et d’enfants juifs de la déportation.

Andrea Mallasz, petite nièce de Gitta, reçoit la médaille et le titre de Juste le 13 mai 2012 à Paris

Andrea Mallasz, petite nièce de Gitta, reçoit le titre de Juste le 13 mai 2012 à Paris

Si Gitta Mallasz est le «scribe» qui a fait connaître au monde les Dialogues avec l’Ange, récit de l’expérience spirituelle qu’elle a vécue en 1943-44, en Hongrie, avec ses trois amis, Joseph Kreutzer, Hanna Dallos, et Lili Strausz,  elle a aussi été une femme courageuse et audacieuse qui n’a pas hésité à risquer sa vie pour en sauver d’autres qui étaient irrémédiablement vouées à l’extermination. Lire la suite

Catégorie Evènements, Gitta Mallasz | Commentaires fermés sur Il y a cinq ans, Gitta Mallasz reconnue «Juste parmi les nations»