05 Nov 2020

« Toute transition est épreuve » (Dialogues avec l’ange)

Visio-Conférence de Marguerite Kardos sur ce thème
pour éclairer l’époque de transition que nous vivons.

Ce samedi 7 novembre 2020 dans le cadre de la rencontre A Ciel Ouvert

« Debout dans la tempête »

informations et inscription

« Debout dans la tempête » – Rencontre À Ciel Ouvert

Catégorie Non classé | Commentaires fermés sur « Toute transition est épreuve » (Dialogues avec l’ange)
04 Nov 2020

Le pape François reçoit « la respuesta del angel »

« Dialogues avec l’Ange »
en espagnol

offert au pape François
par Juliette Binoche

 

 

 

lors de son voyage
pour l’écologie
en septembre 2020

Catégorie Evènements | Commentaires fermés sur Le pape François reçoit « la respuesta del angel »
03 Mar 2020

Dominique Raoul-Duval, éditrice des Dialogues avec l’Ange et compagne de route de Gitta Mallasz, nous a quittés

Dominique Raoul-Duval, la première éditrice des Dialogues avec l’ange, est décédée samedi 22 février à l’âge de 86 ans, des suites d’une longue et douloureuse maladie. Ainsi disparaît celle qui a initié la diffusion de ce livre, considéré comme un des ouvrages de spiritualité les plus importants de notre temps.

Extraits d’une interview réalisée chez elle en 2014 par Fabien Le Boulluec.
Les extraits des Dialogues avec l’ange qu’elle lit sont ceux qu’elle préférait.

A l’époque, collaboratrice chez Aubier, maison réputée pour son sérieux en matière de religion et de spiritualité, Dominique Raoul-Duval eut connaissance du manuscrit en 1976 grâce à Claude Mettra. Celui-ci, producteur à France-Culture avait consacré une émission de Les Vivants et les Dieux à Gitta Mallasz et aux entretiens qu’elle et trois de ses amis avaient eus avec des anges. Il lui proposait d’en publier le compte-rendu. Quand elle lut ce manuscrit, elle fut enthousiasmée, mais elle craignait cependant que le document soit refusé vu son caractère extra-ordinaire. Mais non : le lecteur, bien qu’étant un jésuite extrêmement sourcilleux, reconnut que cette expérience spirituelle était authentique. Une fois l’accord obtenu, elle s’efforça alors, avec son équipe de mettre en valeur le caractère unique des « Dialogues ». Elle élimina de la couverture tout nom d’auteur (de toute façon, qui désigner comme auteur ?), ainsi que celui de la maison d’édition pour que n’y figure que le nom du livre, sa trouvaille. C’est ainsi que Les quatre messagers, titre initial du manuscrit, devinrent Les Dialogues avec l’ange.

Dessin de Gitta Mallasz, à l’occasion de la sortie de son livre avec Dominique Raoul-Duval,  Petits dialogues d’hier et d’aujourd’hui.

Commence alors entre Gitta et Dominique une longue collaboration qui ne s‘achèvera qu’avec la disparition de la première … et même au-delà puisque quelques mois avant sa mort, elle travaillait à une troisième édition des Dialogues, après celle de 1976 et l’intégrale de 1991, sur lesquelles elles travaillèrent ensemble. Dominique Raoul-Duval participera aussi à l’élaboration de deux des quatre livres de commentaires de Gitta, Les dialogues ou le saut dans l’inconnu (1989) et Petits dialogues d’hier et d’aujourd’hui (1991).
Plus qu’une collaboratrice, Dominique aura été pour Gitta une compagne, une amie. Toutes les deux pratiquaient deux vertus cardinales, la ténacité et l’humour. Dans le domaine de la langue française, dont elle connaissait tous les pièges et les curiosités, et de la typographie – toutes les spécificités, Dominique était imbattable. Quant à leur bon usage, elle était implacable, d’où parfois des discussions animées. Mais Dominique tenait bon, ce qui amena Gitta à la qualifier d’ « adorable bourrique », accompagnant généralement ce sobriquet d’hilarantes caricatures. Toutes deux étaient de bonne compagnie.
Cette aptitude à être une excellente éditrice – quarante ans dans cette profession – devait être inscrite dans ses gènes… Issue par sa mère d’une grande famille protestante, les Bost, son grand-père Charles, fut un des plus importants historiens du protestantisme, mais aussi un musicien, dramaturge et journaliste, et deux de ses oncles, des écrivains célèbres. Pierre Bost fut un grand scénariste : Le diable au corps, La traversée de Paris, et plusieurs films de Bertrand Tavernier. Jacques-Laurent Bost fut un intime du couple Sartre-Beauvoir, une des plumes des Temps modernes et du Nouvel Observateur. Côté paternel, elle est la tante de Marie Nimier.

De l’ivresse alcoolique à l’ivresse divine

Dominique Raoul-Duval fut aussi écrivain et signa deux récits autobiographiques :
Jusqu’à plus soif (1999), paru sous le pseudonyme Anne V., raconte son calvaire et sa honte d’être alcoolique, ses efforts pour s’en sortir et ses échecs… Jusqu’au jour où elle pousse la porte des Alcooliques Anonymes, y rencontre des semblables qui ne la jugent pas, mais au contraire l’accueillent, ce qui la sauvera. Elle parvint à se désintoxiquer, et restera active toute sa vie dans l’association à qui elle doit sa résurrection.
Mère Amour (2012), est une chronique tendre et sensible de la grande vieillesse de sa mère, qui, dit-elle avec humour, avait gardé une solide santé mais était affublée d’une « mauvaise mémoire ». Dominique s’efforça alors, non pas de prendre sur elle et d’assumer héroïquement les faiblesses et les errements de celle qui fut sa mère et était devenue sa fille, mais d’inventer une nouvelle relation dont elle découvre la richesse au fil de mille petites anecdotes…

Dominique Raoul-Duval, Gitta Mallasz et Jeanne Gruson à la Géode vers 1990
Photo Trinh Xuan Thuan

Dans ces deux ouvrages, Dominique Raoul-Duval ne se sert pas de l’écriture comme d’une thérapie, pratique courante dans la littérature actuelle. Ses récits ne sont pas sur le mode du « Je », mais du « Nous » et recèlent toutes sortes de pistes et des clés destinées à aider le lecteur.

Infatigable, Dominique avait aussi d’autres engagements. Outre l’association des Alcooliques anonymes, elle animait un groupe de méditation chrétienne au Forum 104 ; là, assise sur un zafu, elle partageait un temps de silence tout simple avec les autres.

Dominique était belle, très élégante dans des vêtements en camaïeu beige. Attentive aux autres, sa conversation était toujours mesurée. Elle avait un humour ravageur. C’était une grande dame.

Elle laisse un grand vide dans notre association (Adda), dont elle faisait partie depuis sa création, ainsi que dans la maison de Chaville où elle vivait avec « Favory », son mari artiste peintre.

Françoise Maupin

>> Nos remerciements à Bernard et Patricia Montaud pour la reproduction du dessin de « l’adorable bourrique » paru dans les Cahiers d’Art’as (N° 27, juin 1993).

Catégorie Evènements | Marqué avec | Commentaires fermés sur Dominique Raoul-Duval, éditrice des Dialogues avec l’Ange et compagne de route de Gitta Mallasz, nous a quittés
04 Avr 2019

Le Feu de l’Esprit, et qu’en est-il de l’Âme ?

Le 19 février 2019, Adda organisait à l’Institut hongrois de Paris une conférence-lecture-débat intitulée : Le Feu de l’Esprit, et qu’en est-il de l’Âme ? à la lumière de l’Orthodoxie et de Dialogues avec l’Ange. Marguerite Kardos, présidente de l’association, avait invité l’Archevêque Germain, de l’Eglise Catholique Orthodoxe de France et Juliette Binoche, qui a souvent témoigné publiquement de l’importance que revêt pour elle ce texte, devenu son « livre de chevet ».

Extraits de la conférence (25′) – Réalisation : SEVEN ANGEL FILMS

Pourquoi Dialogues avec l’Ange est d’une actualité brûlante à notre époque ? Parce que nous vivons une époque de transition. Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Marqué avec | Commentaires fermés sur Le Feu de l’Esprit, et qu’en est-il de l’Âme ?
25 Fév 2019

Comment fonctionne le groupe facebook Dialogues avec l’Ange ? Echanges sur la souffrance

Chaque jour sur le mur du groupe facebook de 1000 personnes (dont 595 membres actifs) dédié aux Dialogues avec l’Ange est posté un extrait du livre, le même que celui du Verbatim envoyé également à plus de 1000 personnes.
 Ces extraits peuvent être l’occasion d’échanges, mais rien n’est obligatoire. Heureusement ! 
Une dizaine de personnes les commente régulièrement et leurs commentaires sont très consultés (en janvier, entre 230 et 354 personnes ont lu les publications du jour).

Les échanges sont généralement profonds, respectueux. Mais de temps en temps, on voit arriver un savant, qui semble avoir besoin de faire étalage de sa science et commet de longues dissertations, mettant en relation tel ou tel passage des Dialogues avec la Bible (la plupart du temps) ou alors, cite des phrases de sagesse, telles qu’on en trouve à la pelle dans les forums consacrés à la spiritualité, du style « tout est illusion » ou bien « tout est parfait ». D’autres encore ont le projet précis de rallier du monde à leur propre manière d’envisager les réunions autour des Dialogues avec l’Ange. D’autres, enfin, arrivent en hurlant très vite au diable dès que certains mots sont prononcés, tels que « karma », persuadées qu’elles sont d’avoir à défendre la tradition chrétienne. À tous ceux-ci, nous rappelons que nous sommes là pour partager la manière dont chaque phrase des Dialogues éclaire notre vie. Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Commentaires fermés sur Comment fonctionne le groupe facebook Dialogues avec l’Ange ? Echanges sur la souffrance
05 Déc 2018

Parution de Dialogues avec l’ange en Corée

빛의 메시지
(Message de lumière)

Il y a désormais une édition coréenne de Dialogues avec l’ange. Elle est sortie au mois de juin 2018 dans la collection ‘Bibliothèque de l’âme’ d’un grand éditeur coréen. C’est la 21e langue dans laquelle le livre est traduit depuis sa première parution en 1976, en français.

La traduction est l’œuvre de Bang Hai Ja, artiste peintre coréenne reconnue qui vit en France, et de son mari Alexandre Guillemoz. Ensemble, ils avaient déjà publié en 2014 une traduction coréenne de Morgen – Aube, messages de l’ange Morgen transmis par Hanna Dallos en allemand de décembre 1943 à février 1944.

Traduire Dialogues avec l’ange aura été une œuvre de longue haleine, qu’ils ont mis dix ans à concrétiser. Huit versions se sont succédées, entrecoupées de relectures par des amis vivant en Corée, car la langue coréenne a beaucoup évolué depuis qu’Hai Ja est arrivée en France en 1961. Lire la suite

Catégorie Traductions | Commentaires fermés sur Parution de Dialogues avec l’ange en Corée
21 Sep 2018

Les « Dialogues avec l’ange » conviés au monastère orthodoxe de Saint-Michel-du-Var pour une rencontre « Christianisme et Ecologie »

A l’occasion de la fête de l’Archange Michaël, le monastère orthodoxe de Saint-Michel-du-Var organise une rencontre « Christianisme et Ecologie » les 29 et 30 septembre 2018. Alors que le monastère est pressenti pour devenir un écosite sacré, il propose un profond travail de transformation intérieure pour préparer la conversion écologique.

Juliette Binoche a accepté de participer à ce week-end au cours duquel elle fera la lecture de l’entretien 76 du 29 septembre 1944 (fête de l’Archange Michaël) et animera une rencontre autour des Dialogues avec l’ange avec Marguerite Kardos.

Juliette Binoche a récemment lancé un appel dans Le Monde avec l’astrophysicien Aurélien Barrau et 200 autres personnalités pour une action politique « ferme et immédiate » face au changement climatique.

Programme et inscription

Lire aussi :

Catégorie Evènements | Commentaires fermés sur Les « Dialogues avec l’ange » conviés au monastère orthodoxe de Saint-Michel-du-Var pour une rencontre « Christianisme et Ecologie »
29 Août 2018

Michel Cazenave et Gitta Mallasz, une rencontre clé

Nous sommes bouleversés d’apprendre la naissance au Ciel de Michel Cazenave.

C’est avec une profonde gratitude et tendresse que nous le remercions pour son œuvre toute entière tournée vers la spiritualité,  et pour sa ferveur envers les Dialogues avec l’Ange.

Gitta Mallasz et Michel Cazenave en 1992

Michel Cazenave, passeur des réalités profondes

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, philosophe brillant, psychanalyste (d’obédience jungienne : une hérésie en France), poète, écrivain féru de mathématiques et de physique quantique, et surtout mystique, Michel Cazenave a été un grand producteur de programmes radiophoniques et télévisuels : à France-Culture tout d’abord, où après un carrière politique chez les gaullistes de gauche, il entra en 1977 comme conseiller du directeur auprès d’Yves Jaigu. Il y créera  notamment Les vivants et les Dieux (1997- 2009).  A la télévision aussi, notamment sur France 3, où il participera largement à la série Océaniques (1987-1992). C’est ainsi que pendant plus de trente ans et pour plusieurs générations, outre toutes ses activités, Michel Cazenave sera la référence en matière  d’émissions consacrées à la spiritualité.

Il ne douta jamais de l’authenticité des Dialogues avec l’ange et dès qu’il la rencontra, fut conquis par la joie de vivre et la vivacité intellectuelle de Gitta Mallasz, le « scribe » de cette formidable aventure spirituelle. Lire la suite

Catégorie Evènements, Gitta Mallasz | Commentaires fermés sur Michel Cazenave et Gitta Mallasz, une rencontre clé
17 Juin 2018

Il n’y a pas d’« instant sacré »

Les étagères de ceux et celles que taraude la question du sens de l’existence sont remplies la plupart du temps de livres de spiritualité. Rares, en effet, à notre époque, ceux et celles, qui ont suivi un chemin droit et l’ont creusé sans jeter un regard sur les enseignements des autres traditions.
Les lecteurs des Dialogues avec l’Ange, dont je suis, n’échappent probablement pas à la règle et ont accumulé des dizaines, voire des centaines de livres de sagesse. Ce n’est pas qu’il soit bien ou mal d’accumuler des livres de sagesse ; c’est sans doute mieux que d’entasser des livres de guerre, ou de pornographie !

L’ange parle des livres et dit :

Il y a beaucoup de curieux,
mais il y a eu des émerveillés.
Eux aussi, ils étaient des envoyés.
Cherche-les ! Ils t’enseigneront.
L. Les livres ou les hommes ?
– C’est la même chose.
Fais bien attention que ce soient des émerveillés.
A celui qui cherche, le maître est donné. (E12L, p. 66)

Si les livres sont susceptibles d’enseigner, et de devenir nos maîtres, alors, mettons-nous à leur écoute. Si nous lisons Dialogues avec l’Ange avec notre tête seule, cela n’aura pas plus d’effet sur nos vies, sur le monde, que n’importe lequel des livres lus de la même manière. Ne nous racontons pas d’histoires ! Si nous nous contentons de nous laisser bercer par les images, la prosodie, si nous nous contentons de le citer, nous ne nous transformerons JA-MAIS. Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Marqué avec | Commentaires fermés sur Il n’y a pas d’« instant sacré »
18 Mai 2018

Tu n’es pas cellule, tu es œil. Sers !

Un lecteur des Dialogues avec l’ange partage sa méditation sur un message en allemand de l’ange Morgen destiné à un proche de Gitta Mallasz qui s’était enrôlé dans les SS, mais qui s’adresse à nous tous, humains.

La cellule au fond de l’œil
ne voit pas clair.
Aveuglément elle sert.
Toi, tu n’es pas cellule,
tu es œil.
Sers !
Sois source
de la nouvelle onde
dans l’Univers.
Les yeux des animaux
boivent.
Tu n’es ni animal,
ni ornemental,
homme,
tu DÉLIVRES !
Tu peux vaincre la nuit.
L’onde porte le rayon dans la vallée
où les aveugles se  tordent de douleur.
Tes yeux rayonnent :
La douleur cesse.
La nuit s’effondre.
QUE LA LUMIÈRE SOIT !

Morgen – Aube, p. 23, Daimon (*)

Que me dit ce texte que je ne me lasse pas de me réciter ? Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Commentaires fermés sur Tu n’es pas cellule, tu es œil. Sers !