Le dernier convoi

Le dernier convoi - L'épilogue tragique des Dialogues avec l'angeGitta Mallasz indique succinctement  à la fin des Dialogues  avec l’Ange qu’Hanna – la voix des Anges –  et Lili sont mortes d’épuisement dans un wagon plombé, où s’entassaient soixante-quinze malheureuses pour un interminable voyage du Nord au Sud de l’Allemagne, de Ravensbrück à Burgau. Seize jours de février 1945, sous les bombes alliées, l’enfer pour ces femmes dénuées de tout, grelottantes, les pieds dans les excréments.  Hanna et Lili  n’eurent pas de sépulture, mais une jeune femme était là qui les accompagna jusqu’à leur dernier souffle  : Eva Dános. Pour fuir les nazis, cette jeune hongroise se cacha en 1944 dans l’usine d’uniformes de Katalin que dirigeait Gitta Mallasz, assista à quelques uns des derniers dialogues, puis volontairement accompagna Hanna et Lili en déportation et monta avec elles dans ce train fatidique… Seule survivante, Eva connaîtra d’autres camps et quelques hôpitaux avant de se retrouver en convalescence dans un hôpital militaire allemand où un bénédictin lui recommandera d’écrire ce qu’elle avait vécu.
C’est ce récit initialement écrit en hongrois qui paraît en français  le 12 janvier 2012 chez Albin Michel sous le titre Le dernier convoi. Il s’agit d’un document unique. Il n’y a pas à notre connaissance d’autre témoignage de ce qui se passait dans ces convois, ultimes instruments de torture nazie où les victimes se battaient entre elles, devenant ainsi leurs propres tortionnaires.  Sa lecture ne laisse pas indemne, même  si d’infimes gestes et de maigres mots  indiquent qu’il y avait encore quelque humanité dans cet univers sans miséricorde.

Eva Danos 1998

Eva Danos en 1998

Soixante-sept ans séparent l’écriture du livre et sa publication en français, presque le temps d’une vie. Résolument positive après la guerre, Eva ne s’attardera pas sur son passé. Elle refera sa vie en Australie après un séjour en France, où pour apporter son témoignage sur la cruauté du nazisme, elle fera publier son récit dans un journal du Haut Doubs, le Pontissalien. C’est sur l’insistance de sa famille qu’elle reprendra le texte, le traduira en anglais et le publiera à compte d’auteur à la fin des années quatre-vingt. Puis Robert Hinshaw, éditeur international des Dialogues avec l’ange, le publiera en anglais et en allemand et écrira, en postface de l’édition française, le portrait de cette femme hors du commun.

Françoise Maupin

Le dernier convoi, d’Eva Langley-Dános, préface de Patrice van Eersel et Françoise Maupin, postface de Robert Hinshaw, traduction de Françoise Maupin. Editions Albin Michel (203 pages, 16 €).

Une présentation du livre aura lieu le jeudi 2 février 2012 à 19h au forum 104 (104 rue de Vaugirard, 75006 Paris), avec la participation de :

  • Françoise Maupin, traductrice du livre et coauteur avec Gitta Mallasz,  de Les Dialogues tels que je les ai vécus,
  • Marguerite Kardos, présidente d’Adda,
  • Robert Hinshaw, éditeur des versions anglaises et allemandes et auteur d’une postface inédite sur la vie d’Eva Danos,
  • Patrice Van Eersel, auteur le La Source blanche, l’étonnante histoire des Dialogues avec l’ange.
Ce contenu a été publié dans Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.