Michel Cazenave et Gitta Mallasz, une rencontre clé

Nous sommes bouleversés d’apprendre la naissance au Ciel de Michel Cazenave.

C’est avec une profonde gratitude et tendresse que nous le remercions pour son œuvre toute entière tournée vers la spiritualité,  et pour sa ferveur envers les Dialogues avec l’Ange.

Gitta Mallasz et Michel Cazenave en 1992

Michel Cazenave, passeur des réalités profondes

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, philosophe brillant, psychanalyste (d’obédience jungienne : une hérésie en France), poète, écrivain féru de mathématiques et de physique quantique, et surtout mystique, Michel Cazenave a été un grand producteur de programmes radiophoniques et télévisuels : à France-Culture tout d’abord, où après un carrière politique chez les gaullistes de gauche , il entra en 1977 comme conseiller du directeur auprès d’Yves Jaigu. Il y créera  notamment Les vivants et les Dieux (1997- 2009).  A la télévision aussi, notamment sur France 3, où il participera largement à la série Océaniques (1987-1992). C’est ainsi que pendant plus de trente ans et pour plusieurs générations, outre toutes ses activités, Michel Cazenave sera la référence en matière  d’émissions consacrées à la spiritualité.

Il ne douta jamais de l’authenticité des Dialogues avec l’ange et dès qu’il la rencontra, fut conquis par la joie de vivre et la vivacité intellectuelle de Gitta Mallasz, le « scribe » de cette formidable aventure spirituelle. Grâce à lui et à Yves Jaigu, celle-ci fut souvent invitée sur les ondes, notamment  dans Agora, une  émission animée par Olivier Germain-Thomas.

… qui convia les Anges au colloque de Cordoue

Actes du colloque de Cordoue (1979)

En 1979, Michel Cazenave organisa à Cordoue un colloque intitulé Science et Conscience, les deux lectures de l’univers, dont le propos était d’essayer « d’explorer les voies par lesquelles un jour peut-être l’homme pourrait se réconcilier avec lui-même et réunir dans une grande gerbe la puissance de sa raison et la profondeur de son âme ». Y étaient invités des sommités des mondes scientifiques, philosophiques, des spécialistes du fait religieux… et Gitta. Geste audacieux brocardé par le petit monde de l’intelligentsia parisienne. Il fut frappé par son aisance et son intelligence : « dans les conversations que nous avions le soir, sa capacité d’intuition et de compréhension en profondeur de ce qui avait été dit m’ont souvent bouleversé », dira-t-il plus tard. Et selon lui, sans Gitta et l’expérience qu’elle a vécue, ce dialogue entre science moderne et spiritualité n’aurait pas eu lieu tel qu’il a lieu aujourd’hui.

C’est Michel Cazenave qui signera le dernier témoignage de Gitta, quelques mois avant sa mort, en 1992, avec Le Scribe des anges, magnifique documentaire tourné dans les vignes de Côte-Rôtie, dans la vallée du Rhône où elle vivait alors.

Un fidèle compagnon de route pour Adda

En 2005, Michel Cazenave participa également au lancement de la 2e édition de Dialogues avec l’Ange en hongrois à Budapest en 2005 à l’Institut Français et à la Radio, avec Juliette Binoche , Dominique Raoul-Duval, éditrice des Dialogues, Patrice Van Eersel, auteur de La Source blanche et Robert Hinshaw, éditeur des Dialogues à l’international. Il y prononça une conférence intitulée Pont entre Science et Religion à la lumière des ‘Dialogues avec l’Ange’.

Pour moi, Michel restera aussi un compagnon de route inégalable : nous  avons animé ensemble pendant des décennies des congrès et des colloques, dans le cadre de l’Institut transdisciplinaire de recherches sur l’être et la conscience (ITREC) à Paris, présidé par Agnès Favard, et dans celui de TETRA à Bruxelles, ainsi qu’à Terre du Ciel à Aix-les-Bains. Il  m’a toujours poussée à  témoigner de l’urgente actualité de Dialogues avec l’Ange dans notre époque de transition. Grâce à lui j’ai également participé à plusieurs émissions de France-Culture sur Dialogues avec l’Ange.

Dès sa création, il a fait partie du conseil d’administration de  l’association pour la diffusion des Dialogues avec l’Ange (ADDA), qu’il a toujours fidèlement soutenue.
Que son Ange guide Michel dans son voyage, de sphère en sphère jusqu’à la lumière des Lumières ! Que la Reine du Ciel qu’il a tant vénérée l’accueille dans ses bras ! Qu’il soit béni !
Et qu’il continue à veiller, avec les Anges, à « la Co-Naissance qui, en vérité, est Amour » !

Marguerite Kardos

Ce contenu a été publié dans Evènements, Gitta Mallasz. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.