29 Avr 2015

Un groupe « Dialogues avec l’ange » sur Facebook

Depuis que les Dialogues avec l’ange ont été publiés en France, de petits groupes se sont constitués pour les lire et partager éblouissements et interrogations. Ces groupes sont le plus souvent restés informels, créés au gré de rencontres, d’affinités, de proximité. Sans publicité.
Avec le développement des réseaux sociaux, de nouveaux groupes sont nés, à l’initiative d’amoureux des Dialogues, avec la même intention, respectueuse des instructions de Gitta Mallasz.
C’est le cas d’un groupe privé Facebook, créé par une membre d’Adda, qui diffuse un verbatim quotidien et compte aujourd’hui plus de 200 membres. En pratique, pour adhérer, il faut avoir un compte Facebook et suivre ce lien.

Ceux qui ne souhaitent pas échanger peuvent s’inscrire au verbatim par email et rejoindre la communauté spirituelle des centaines de personnes qui se nourrissent chaque jour de la même Parole.

Catégorie L'enseignement | Commentaires fermés sur Un groupe « Dialogues avec l’ange » sur Facebook
12 Avr 2015

Exercices spirituels angéliques

A deux reprises, dans les Dialogues avec l’ange, Gitta, Lili et Joseph se voient proposer des « devoirs à la maison », à rendre la semaine suivante. Comme à l’école !

Colibri_small Le premier, donné à Gitta lors de l’entretien 28 de la Saint Sylvestre 1943, consiste à découvrir ce que sont les sept joies, que l’ange vient d’évoquer. Une semaine plus tard, Gitta remet ses réponses, mais le maître est exigeant ! « Ce que tu as fait est insuffisant. Tu croyais la tâche facile. » lui dit-il, en indiquant de manière imagée ce qu’il attend : pas du raisin doux, mais du vin vieilli, de celui qui procure l’ivresse !

Le deuxième, qui porte sur le Monde Nouveau, est précisé par Hanna à la fin de l’entretien 35. Gitta en parle comme d’un examen de fin d’année, et comme tous les élèves du monde, elle attend le dernier jour pour répondre à la question… et n’est pas fière du résultat. Lili, elle, n’a pas pu faire l’exercice, accaparée qu’elle était par ses propres élèves, angoissées par les évènements. Seul Joseph fait figure de bon élève, se coulant avec courage dans l’exercice et comprenant qu’il ne s’agissait pas, comme à l’université, de régurgiter ce qu’il savait, mais d’accomplir un véritable « saut dans l’inconnu ». Lire la suite

Catégorie L'enseignement | Commentaires fermés sur Exercices spirituels angéliques
23 Fév 2015

Hommage de la communauté juive de Budapest à Gitta Mallasz

A la mémoire de Gitta Mallász

Honneur aux courageux.
A la mémoire de
Gitta Mallász
(1907-1992)
qui a sauvé la vie de plus de cent femmes juives en 1944,
dans l’édifice de l’école maternelle actuelle,
Lauder Javne, dans la villa Katalin.

Une stèle surmontée d’un disque de cuivre sur lequel figure un visage entouré de plumes en étoile de David a été édifiée en 2014 dans le jardin de l’école maternelle Lauder Javne à Budapest à la mémoire de Gitta Mallasz, qui « sauva la vie de plus de cent femmes juives dans cet édifice ».

Cette école, située dans le quartier résidentiel de Buda, est en effet installée dans l’ancien couvent de Katalin où se déroulèrent les trente derniers entretiens des Dialogues avec l’Ange, du 21 juin au 24 novembre 1944.
En 1944, lors de l’invasion de la Hongrie par les nazis, Katalin fut  transformé en atelier de confection militaire pour cacher une centaine de juives, ceci sous la protection de la nonciature et du ministère de la guerre hongrois qui espéraient ainsi les sauver de la déportation. Gitta, fille de général et championne de natation, fut approchée pour devenir le « commandant » de l’atelier. Elle accepta à la condition que Hanna et Lili l’accompagnent. Les Anges suivirent et les entretiens se poursuivirent.

L’usine fonctionna de juin à décembre 44 et, grâce à l’énergie et l’intelligence des trois femmes, fut en mesure de délivrer ce qui lui était demandé. Lire la suite

Catégorie Evènements, Gitta Mallasz | Commentaires fermés sur Hommage de la communauté juive de Budapest à Gitta Mallasz
30 Jan 2015

La ville de Bayreuth se souvient de Hanna Dallos

Nous savons désormais ce que sont devenus les corps de Hanna Dallos et de cinq de ses compagnes, débarqués d’un convoi de prisonnières au matin du 1er mars 1945 en gare de Bayreuth. Le train avait stationné plusieurs jours dans cette ville, bloqué dans sa progression par les bombardements alliés.

En mémoire de Erzebet Laszlo, Hanna Dallos-Kreuzer, Elisabeth Merkowitz, Eva Balin, Klara Erdö, Magda Has, décédées dans un convoi de prisonnières en provenance de Ravensbrück, lors d'un arrêt de plusieurs jours du train plombé à Bayreuth. Photo : Nord-bayerischer Kurier

En mémoire de Erzebet Laszlo, Hanna Dallos-Kreutzer*, Elisabeth Merkowitz**, Eva Balin, Klara Erdö***, Magda Has, décédées dans un convoi de prisonnières en provenance de Ravensbrück, lors d’un arrêt de plusieurs jours des wagons plombés à Bayreuth. Photo : Stadt Bayreuth

Les cadavres ont été mis dans des sacs en papier et enterrés anonymement au cimetière municipal de Bayreuth. Les recherches entreprises en 2013 par le Dr Sylvia Habermann, directrice du musée historique de Bayreuth, ont permis de rendre enfin leurs noms à ces femmes, et à un petit groupe de citoyens de la ville**** de faire poser une plaque dans le cimetière. Le 27 janvier 2015, soixante-dix ans après, elles ont ainsi pu recevoir un hommage officiel de l’Allemagne à l’occasion de la journée nationale du souvenir pour les victimes de la dictature nazie. Lire la suite

Catégorie Evènements | Commentaires fermés sur La ville de Bayreuth se souvient de Hanna Dallos
24 Nov 2014

24 novembre 1944 : il y a 70 ans, fin des Dialogues avec l’ange

Au commencement était le Silence
Du sein du Silence est né le Son.

C’est de cette façon que commence, le 24 novembre 1944, à Katalin, l’entretien 88, celui des adieux, comme le qualifiera Gitta Mallasz, qui, dans les Dialogues avec l’ange, raconte : « Dans le silence qui précède l’entretien, je sens une présence d’une intensité inexprimable, et tout à coup je sais que ce sera notre dernière rencontre, la rencontre des adieux ».
Ce texte très dense, évoque aussi la « force dévastatrice » qui a envahi Budapest, rappelle l’architecture des sept degrés de la vie, et LE célèbre – LUI – une dernière fois. En guise d’adieu, les anges s’adressent aux trois amies en leur disant :

Croyez-le ! L’Éternelle Vie est déjà vôtre.

Ainsi s’achève, aussi soudainement qu’elle avait commencée, Lire la suite

Catégorie Evènements | Commentaires fermés sur 24 novembre 1944 : il y a 70 ans, fin des Dialogues avec l’ange
07 Nov 2014

France-Culture rediffuse le premier interview de Gitta Mallasz

Rediffusion par France-Culture de l’émission de Claude Mettra du 22 mars 1976, Les vivants et les dieux, par laquelle Gitta Mallasz fit connaître les Dialogues avec l’ange :
 

Catégorie Gitta Mallasz, Médias | Commentaires fermés sur France-Culture rediffuse le premier interview de Gitta Mallasz
17 Oct 2014

Ils (elles) ont travaillé avec Gitta Mallasz à la traduction de Dialogues avec l’ange

Quand Gitta Mallasz est arrivée en France en 1960, elle parlait déjà français. « Tout est calculé là haut ! Ma mère a passé sept ans dans un couvent français en Autriche. Elle nous parlait souvent dans cette langue qu’elle adorait. » Mais son français n’était encore qu’approximatif, en tous cas pas suffisant pour traduire un texte aussi dense et poétique.

Elle mettra donc à contribution un nombre impressionnant de gens.

Gitta Mallasz et son mari, Laci Walder (avec l'aimable autorisation de Bernard Montaud)

Gitta Mallasz et son mari, Laci Walder (avec l’aimable autorisation de Bernard Montaud)

Il y a ceux qui parlent hongrois comme son mari, Laci Walder, qui rencontrera son Ange et adhèrera totalement à la tâche qui habite sa femme. Il y a aussi, se souvient Marguerite Kardos, un groupe de hongroises dont elle fait partie et qui se réunit à partir d’août 1965 chez Gitta ou chez l’une d’elles (ou, en été, sur les bancs du parc de Sceaux) :  Eva Péterfalvy, Rosy Rey, Vera Székely [1], des artistes. Certaines sont des « bilingues boiteuses », d’autres qui sont en France depuis 20 ans connaissaient parfaitement le français, mais toutes sont très exigeantes et enthousiastes. Lire la suite

Catégorie Gitta Mallasz, Témoignages, Traductions | Commentaires fermés sur Ils (elles) ont travaillé avec Gitta Mallasz à la traduction de Dialogues avec l’ange
10 Juin 2014

De l’ivresse alcoolique à l’ivresse divine

Anne V. est une ancienne alcoolique. Mais elle est restée Alcoolique anonyme. Elle ne boit plus depuis des années, mais jamais elle ne quittera cette fraternité d’anciens buveurs qui non seulement lui ont sauvé la vie, mais l’ont rendue « ivre de vie ».

Jusqu_a_plus_soifAvec le recul des années, elle livre un témoignage bouleversant de son itinéraire de souffrances, puis de renaissance. C’est en effet à un véritable accouchement que les Alcooliques Anonymes ont procédé. A tel point que la date anniversaire de sa nouvelle naissance a pris le pas sur la première, la civile. « Et voici qu’aujourd’hui, il y a trente deux ans – réalise-t-elle en écrivant ces lignes – juste trente deux ans que j’ai passé pour la première fois la porte des Alcooliques Anonymes, et toute la journée, portée, baignée, envahie par la gratitude j’ai célébré dans mon cœur une fête secrète. Quoi d’étonnant à cela ? Où serais-je si je n’avais pas rencontré AA sur ma route ? Je ne suis pas née en Alcooliques Anonymes – j’avais vécu avant eux, intensément, et connu le goût du bonheur, et la tendresse, et l’émerveillement devant la beauté du monde. Mais lorsque tout ne m’était plus que souffrance, ils m’ont permis d’abandonner cette non-vie comme un vêtement usé glissant de mes épaules. Renaissance ? Résurrection ? Peu importe : je le sais bien, je suis vivante aujourd’hui grâce à eux ». Lire la suite

Catégorie L'enseignement, Témoignages | Commentaires fermés sur De l’ivresse alcoolique à l’ivresse divine
23 Mai 2014

Ce que l’on sait de Lili et Joseph

On sait assez peu de choses sur Lili, et encore moins sur Joseph qui ne participa qu’épisodiquement aux entretiens et fût happé par la Shoah six mois avant Hanna et Lili.

On en sait toutefois suffisamment pour appréhender dans quel état d’esprit ils ont abordé les Dialogues et combien ils ont été décapés et renouvelés par les messages étonnants de générosité et d’acuité de leurs anges : « celui qui aide » pour Lili et « celui qui bâtit » pour Joseph.
Après Gitta et Hanna, Françoise Maupin dresse d’eux des portraits sensibles qui complètent l’esquisse de l’Homme que les quatre de Budaliget ont été appelés à incarner :

L’Homme est celui qui bâtit, qui aide,
qui est force rayonnante,
qui agit avec mesure.
(Dialogues avec l’ange, E39, p. 241)

Ces portraits ont été publiés sur www.dialogues-ange.fr :

Catégorie Médias | Commentaires fermés sur Ce que l’on sait de Lili et Joseph
10 Mar 2014

Témoignage : mon premier voyage en Hongrie

Anne s’est rendue à Budapest avec d’autres membres d’Adda pour le vernissage le 20 février de l’exposition « Danse de Lumière » de Bang Hai Ja, artiste inspirée et traductrice avec son mari des Dialogues avec l’ange en coréen.

Bang_Hai_Ja_Budapest_2014J’attendais, sans le savoir, qu’une occasion se présente. Ce fut Hai Ja, une exposition à Budapest de de ses nombreux derniers tableaux : Matière-Lumière, nés sous l’inspiration de la lecture des Dialogues avec l’Ange !

Assister, participer à la préparation de l’exposition, a été un enseignement et un cadeau.

« La Lumière se déverse à travers toi » (1)

Chez Hai Ja, rien n’est superflu, aucun geste, aucune parole. Un balayage du regard, des déplacements précis, des moments de ressourcement aussi, dans l’intériorité immobile et silencieuse… Un calme irradiant…

Lire la suite

Catégorie Evènements, Témoignages | Commentaires fermés sur Témoignage : mon premier voyage en Hongrie